8 arnaques courantes sur Facebook Marketplace et comment les éviter

Voici ce dont vous devez vous méfier lorsque vous achetez ou vendez des articles sur marketplace et comment savoir si vous êtes victime d'une arnaque.

Voici ce dont vous devez vous méfier lorsque vous achetez ou vendez des articles sur marketplace et comment savoir si vous êtes victime d’une arnaque.

L’année dernière, Facebook Marketplace a dépassé le milliard d’utilisateurs dans le monde. Ce faisant, il est devenu un géant de l’espace consommateur à consommateur, permettant aux utilisateurs individuels de Facebook d’acheter et de vendre les uns aux autres de manière transparente. Il a dépassé la popularité de Craigslist pour plusieurs raisons. Il est gratuit et simple à utiliser, car la plupart des gens ont déjà un compte Facebook. Il permet aux utilisateurs de rechercher des annonces dans leur région, ce qui facilite grandement le ramassage. De plus, puisque les gens peuvent voir les profils des vendeurs, ils se sentent plus assurés de la sûreté et de la sécurité sur le site. Malheureusement, il s’agit souvent là d’un faux sentiment de sécurité.

Une enquête récente a révélé qu’un répondant sur six (17 %) avait été victime d’une escroquerie sur ce site. Bien sûr, une grande partie des ventes dans la section « Marketplace » de Facebook est légitime, mais comme tout autre marché en ligne, il attire également de nombreux escrocs.

Il n’est donc pas étonnant que le réseau social ait du mal à arrêter les fraudeurs, bloquant parfois avec trop de zèle les utilisateurs légitimes tout en permettant par inadvertance à des escroqueries de passer à travers une combinaison de vérifications automatisées et d’examinateurs humains. Avec de fausses annonces s’étendant à la vente et la location d’appartements et de voitures, les enjeux sont assez élevés.

Il est donc d’autant plus important pour les utilisateurs de comprendre les astuces typiques des escrocs en ligne et de savoir ce qu’ils peuvent faire pour rester en sécurité. Voici les huit principales arnaques dont il faut se méfier sur Facebook Marketplace et comment repérer les signaux d’alarme :

1.     Articles défectueux

Les vendeurs peuvent annoncer un produit qui semble parfait d’après la photo qu’ils ont publiée. Mais une fois qu’il a été livré, ou que vous l’avez reçu chez vous, il s’avère qu’il est cassé. C’est particulièrement délicat lors de l’achat d’articles électroniques, car vous ne pouvez généralement pas vérifier toutes les fonctionnalités avant de verser l’argent. Un vendeur peu scrupuleux peut tout aussi bien être à l’origine d’une telle situation qu’un fraudeur professionnel.

2.     Articles de contrefaçon

S’il le bien n’est pas cassé, il s’agit peut-être d’un produit contrefait. Les vêtements de marque, les parfums, les bijoux et les cosmétiques sont des cibles particulièrement fréquentes de la contrefaçon. Comme pour les arnaques aux articles défectueux, il est difficile de déterminer s’ils sont authentiques ou non à partir d’une petite photo. Tout le monde est à la recherche d’une bonne affaire. Mais lorsque les offres semblent trop belles pour être vraies, elles le sont généralement.

3.     Les arnaques utilisant Google Voice

Facebook Marketplace est également utilisé pour exploiter d’autres types de fraude, potentiellement sur d’autres plateformes. Par exemple, l’escroc accepte d’acheter un article. Mais après avoir transféré la conversation sur une plateforme non surveillée comme WhatsApp, il demande au vendeur de s’authentifier avec un code de vérification. En réalité, le code envoyé au téléphone du vendeur est un code d’authentification à deux facteurs envoyé par Google Voice et initié par le fraudeur. Ils sont maintenant en mesure de créer un compte en utilisant le numéro de téléphone du vendeur, qui peut être utilisé dans d’autres escroqueries. Avec plus d’informations encore, ils pourraient tenter d’ouvrir d’autres comptes en votre nom ou d’accéder à des comptes existants.

4.     Prétendu sur-paiement

Les vendeurs peuvent également se faire escroquer par des fraudeurs sur Facebook Marketplace. Dans un exemple classique, ils prétendent avoir trop payé pour un article que vous vendez et publient une capture d’écran montrant apparemment la transaction. Ils demandent le remboursement de la différence. Mais bien sûr, il n’y a pas eu de paiement initial, et maintenant vous n’avez plus le montant du remboursement.

5.     Non-livraison (avec paiement d’avance)

Une astuce classique consiste à vendre un article et à encaisser l’argent, mais à ne jamais le livrer à l’acheteur. Cela ne s’applique évidemment qu’aux articles envoyés depuis l’extérieur de la zone locale de l’acheteur.

6.     Faux concours et promotions, vrai hameçonnage

Une façon d’obtenir ces informations supplémentaires est de spammer des offres de cadeaux via Facebook Marketplace. En cliquant sur un lien et en fournissant quelques informations personnelles, la victime croit qu’elle va pouvoir obtenir gratuitement des articles de luxe, des cryptomonnaies ou d’autres offres spéciales. Bien sûr, les escrocs ne veulent que leurs informations personnelles pour commettre ensuite une fraude ou un vol d’identité.

7.     Arnaques à l’assurance

Les vendeurs ayant publié des articles coûteux sur Facebook Marketplace peuvent également être contactés par des acheteurs frauduleux. Ces derniers acceptent de payer les frais d’expédition et envoient une fausse facture pour « prouver » qu’ils l’ont fait. Il n’y a qu’un hic : ils demandent au vendeur de payer une petite taxe d’assurance. Il peut s’agir d’un montant relativement faible par rapport à l’objet à vendre, ce qui peut persuader le vendeur d’accepter.

8.     Leurre basé sur l’appât du gain

Les escrocs annoncent ce qui est souvent un produit de haute qualité à un prix très tentant. Lorsque vous voulez saisir une « bonne affaire », ce produit a disparu et on vous propose un article similaire à un prix beaucoup plus élevé ou une alternative de moindre qualité.

Comment repérer une arnaque sur Facebook Marketplace

Comme pour tout type de fraude en ligne, la clé pour les internautes est de rester sceptiques et vigilants. Voici 10 conseils pour vous aider à naviguer en toute sécurité sur Facebook Marketplace :

  • Inspectez les articles avant de les acheter et achetez uniquement auprès de vendeurs locaux.
  • Rencontrez-vous toujours dans un lieu public plutôt qu’à votre domicile, et dans un endroit bien éclairé, idéalement pendant la journée.
  • Vérifiez les évaluations des utilisateurs sur les profils des acheteurs et des vendeurs, et restez vigilant si les profils n’ont été créés que récemment.
  • Vérifiez le prix d’origine des articles et s’il y a un écart important entre ce prix et le prix de vente, prenez garde; il pourrait s’agir d’un article contrefait/volé/défectueux, etc.
  • Méfiez-vous des offres promotionnelles et ne saisissez jamais de données personnelles pour y accéder.
  • N’utilisez que des méthodes de paiement fiables via Facebook Messenger (PayPal, Facebook Checkout) car elles offrent un moyen de contester un paiement. Les cartes-cadeaux, virements bancaires et paiements via des services comme Venmo et Zelle sont des méthodes couramment privilégiées par les fraudeurs.
  • Gardez votre conversation sur Facebook – les escrocs aiment déplacer la conversation sur une autre plateforme où il leur est plus facile d’escroquer les gens et de les empêcher éventuellement de contester les transactions.
  • N’expédiez jamais d’articles avant que le paiement n’ait été effectué.
  • Faites attention aux modifications du prix de vente.
  • N’envoyez pas de codes 2FA aux acheteurs potentiels.

Si le pire se produit et que vous soupçonnez une fraude, vous devez signaler le vendeur. Découvrez comment procéder ici.

Face à la hausse importante du coût de la vie, les utilisateurs sont plus nombreux que jamais à se tourner vers des plateformes en ligne comme Facebook Marketplace pour se procurer des biens à des prix réduits. Mais attention : les fraudeurs sont aussi de plus en plus nombreux à patrouiller sur la plateforme.

Rejoignez le nombre des lecteurs de WLS qui reçoivent une mise à jour dès la publication de tout nouvel article concernant la Crise en Ukraine.

Infolettre

Discussion