Monero rétrécit son écart de popularité avec Bitcoin

La cryptomonnaie Monero : étoile montante des logiciels malveillants

Depuis que la cryptomonnaie Bitcoin reçoit l'attention des utilisateurs et du grand public, elle est considérée comme la première cryptomonnaie. D'autres cryptomonnaies, y compris Monero, réduisent néanmoins l'écart dans la capitalisation boursière.

Depuis que la cryptomonnaie Bitcoin reçoit l’attention des utilisateurs et du grand public, elle est considérée comme la première cryptomonnaie. D’autres cryptomonnaies, y compris Monero, réduisent néanmoins l’écart dans la capitalisation boursière.

Quand il est question de cryptomonnaies, Bitcoin reçoit toute l’attention des médias, mais l’écart dans la capitalisation boursière est en train de se réduire.

Bien que Bitcoin reçoive toute la presse de nos jours, d’autres cryptomonnaies continuent de réduire l’écart dans la capitalisation boursière. Avec des caractéristiques destinées à différents publics et des technologies visant à résoudre divers problèmes découverts dans Bitcoin, ces nouveaux venus espèrent se démarquer.

Ce qui est encore plus étonnant, c’est que Bitcoin parvienne à s’accrocher à la tête depuis des années. Avec tous les apprentissages tirés de l’expérience et des milliers de monnaies alternatives à la recherche de parts de marché, l’effet réseau de Bitcoin commence à perdre son halo.

Ce n’est rien de nouveau dans le monde numérique : vous souvenez-vous de Myspace? La route numérique est parsemée de projets qui n’ont pas pu ou n’ont pas voulu évoluer de manière à satisfaire le marché et l’état d’esprit du public. Alors que l’effet de réseau d’une monnaie alternative bien établie la rende difficile à détrôner, on observe certainement des concurrents qui collent aux talons de Bitcoin.

Monero, en particulier, possède des fonctionnalités attrayantes du point de vue des logiciels malveillants; notamment l’accent important mis sur la protection de la vie privée, basé sur une technologie spécifique qui fournit un adressage furtif et une dissociabilité basée sur les signatures de cercle. Avec implémentation, il est beaucoup plus difficile de déduire la véritable identité des personnes impliquées dans une transaction, ce qui est clairement important pour ceux qui se livrent à de mauvaises actions. De plus, bien qu’il y ait eu des vulnérabilités et des correctifs, la communauté semble réagir rapidement et le projet Monero a mis en place un processus de rapport de vulnérabilité et de primes.

De plus, Monero peut s’avérer pratique si vous ne possédez pas un barrage hydroélectrique ou une centrale nucléaire pour vous fournir l’énorme quantité d’électricité nécessaire à l’exploitation de Bitcoin et ce, à bon prix.  Monero est encore un nouveau venu, ce qui signifie qu’il est au début de la courbe de difficulté de minage, mais qu’il se situe toujours autour de la liste des dix premières devises alternatives selon Coin Market Watch. Et alors que les centrales électriques et les entreprises de services publics continuent de ressentir la pression de l’exploitation de grandes plates-formes minières, Monero utilise une preuve de travail basée sur CryptoNight, pouvant être exploitée comme une charge utile malveillante sur le matériel de base que de nombreux utilisateurs utilisent à la maison, au travail ou dans le centre de données.

Bitcoin est encore beaucoup plus largement accepté par les vendeurs, mais plusieurs d’entre eux commencent à accepter d’autres devises à titre expérimental. Considérées au départ comme une simple cascade techno-publicité, les cryptomonnaies sont désormais plus présentes dans les conversations d’échange de valeurs, qu’elles soient malveillantes ou non.

Ajoutez la pure spéculation et l’engouement associé à la forte hausse (et aux chutes abruptes subséquentes, mais toujours une valeur solide jusqu’à présent) sur le marché. Pensez aussi à la prise de conscience du grand public autour du phénomène (même si le niveau de compréhension général peut être faible) et vous avez une recette convaincante qui devrait croitre au cours des prochaines années. Quelle que soit l’itération et la devise, ce sera une application géniale.

En cours de route, certains logiciels malveillants semblent conçus dans le but de voler des portefeuilles de cryptomonnaies, quelle que soit la dénomination qu’ils contiennent, de sorte qu’il y a de multiples facettes au centre de l’attention des auteurs de logiciels malveillants. Ce n’est pas nouveau, car les arnaqueurs de logiciels malveillants se sont toujours concentrés sur le retour sur investissement (ROI), et préfèrent voler n’importe quelle valeur qu’ils peuvent facilement transformer en profit.

À cet égard, l’utilisation de Monero présente un attrait et une valeur plutôt attrayants, y compris dans le monde des logiciels malveillants. Nous verrons si le reste du marché embarquera de la même façon et si certains détenteurs de Monero sont appelés à devenir  des millionnaires de la cryptomonnaie, en chevauchant simplement la vague qu’ils ont volée à quelqu’un d’autre pour commencer.

Discussion