Cinq conseils aux parents pour un Halloween cybersécurisé

Quels sont les principaux dangers auxquels sont confrontés les enfants en ligne et comment pouvez-vous les aider à se protéger des fantômes, des goules et des lutins qui se glissent sur Internet?

Quels sont les principaux dangers auxquels sont confrontés les enfants en ligne et comment pouvez-vous les aider à se protéger des fantômes, des goules et des lutins qui se glissent sur Internet?

Halloween, le jour le plus effrayant de l’année, est à nos portes. Cela ne peut signifier qu’une seule chose : des enfants qui enfilent des costumes de leurs héros ou de la chose la plus effrayante à laquelle ils peuvent penser, et qui courent de porte en porte pour essayer de récolter le plus de bonbons possible auprès de leurs voisins. Cependant, si certains des fantômes et des goules, des sorciers et des sorcières qui parcourent les rues sont imaginaires, ceux que l’on peut trouver dans le cyberespace ne sont que trop réels.

Dans cet article, nous examinerons certains des principaux risques auxquels les enfants sont exposés en ligne et nous vous donnerons des conseils qui vous aideront à assurer leur sécurité en cette veille d’Halloween, tant sur Internet qu’en dehors.

Donner la chair de poule à vos appareils

À Halloween, la plupart des gens se donnent à fond : costumes bien pensés, maisons décorées, bonbons effrayants. Les enfants peuvent aller un peu plus loin en décorant leurs smartphones de toutes sortes d’attraits : sonneries effrayantes, thèmes terrifiants, voire applications sur le thème d’Halloween qui génèrent des bruits d’épouvante ou des jeux aussi terrifiques que terrifiants.

Cependant, les enfants ne seront probablement pas prêts à puiser dans leur argent de poche pour acheter ces applications amusantes et chercheront plutôt des solutions de rechange ou des produits gratuits. Ils peuvent chercher des produits sur des boutiques d’applications non officielles, cliquer sur des publicités potentiellement malveillantes ou télécharger des applications de développeurs douteux. Dans tous ces cas, leurs appareils peuvent être compromis par des logiciels malveillants.

Outre l’utilisation d’une solution de sécurité réputée pour protéger leurs appareils, vous devriez probablement discuter avec vos enfants des bonnes habitudes en matière de cybersécurité, comme le fait de s’en tenir aux sources officielles lors du téléchargement de tout type de média, qu’il s’agisse de sonneries, de thèmes ou d’applications.

Des spectres hantent le cyberespace

Alors que les enfants préfèrent prétendre que les monstres ne font partie que de l’imaginaire et limitent les déguisement aux célébrations d’Halloween, les adultes savent que les monstres peuvent être bien réels, surtout dans le monde numérique. Eux aussi portent des costumes, parfois sous le déguisement d’un étranger sympathique, d’autres fois en se cachant derrière le masque d’un pair, mais toujours pour des raisons infâmes.

Certains monstres qui se cachent derrière ces identités inventées s’adonnent au « grooming »; c’est-à-dire qu’ils s’attaquent à l’innocence de leurs victimes, tentent de gagner leur confiance et essaient progressivement de faire tomber leurs inhibitions. Pour ce faire, ils utilisent diverses techniques, dont la manipulation psychologique et la persuasion, le but ultime étant d’abuser de leurs victimes de diverses manières.

Alors, comment apprendre à vos enfants les dangers qui se cachent dans l’ombre d’Internet? La première étape est d’avoir une conversation franche et ouverte à ce sujet, de faire en sorte qu’ils se sentent en sécurité et comprennent qu’ils peuvent vous faire confiance et venir vous voir en cas de problème. Le deuxième conseil est celui que l’on a entendu maintes fois : « Ne parlez pas aux inconnus »… C’est d’autant plus vrai en ligne! Enfin, bien que les attitudes à l’égard du contrôle parental diffèrent, il faut l’employer pour surveiller les activités de vos enfants sur Internet et ce qu’ils partagent sur les médias sociaux. Toutefois, cela doit être fait avec vos enfants tout en leur apprenant l’importance de la vie privée.

Le vol d’identité, un bonbon empoisonné

Comme à chaque festivités, les escrocs essaieront de tromper les cibles avec des campagnes d’hameçonnage sur le thème du moment afin de pouvoir voler les informations d’identification de leurs cibles. Si les adultes sont capables de distinguer les faux courriels des vrais, les enfants, qui sont plus confiants, se laissent plus facilement duper.

es escrocs peuvent personnaliser la campagne de hameçonnage pour qu’elle prenne la forme d’un courriel avertissant d’un accès non autorisé à un compte de média social ou de fortes réductions sur le thème d’Halloween. Vos enfants peuvent recevoir un message censé contenir un lien vers une paire de baskets très prisée, mais en cliquant sur le lien, ils infestent leurs appareils de logiciels malveillants ou sont redirigés vers un site Web de hameçonnage. Sur ce site, on leur demande de se connecter avec leurs identifiants de médias sociaux pour commencer le processus de réclamation et, à la fin, ils devront probablement saisir les données de leur carte de paiement. Et c’est ainsi que les cybercriminels se sont emparés de leur identité et de leurs informations de paiement.

Si la plupart des courriels de phishing sont repérés par les filtres anti-spam, certains parviennent tout de même à passer entre les mailles du filet. Il est donc important d’apprendre à vos enfants à se protéger contre le hameçonnage et à remarquer les signes indiquant qu’ils ont affaire à une arnaque. Il est donc important d’apprendre à vos enfants à se protéger contre le phishing et à reconnaître les signes d’une escroquerie, notamment les fautes d’orthographe, le sentiment d’urgence, les demandes d’informations personnelles trop nombreuses ou les e-mails provenant d’un domaine douteux. L’utilisation de l’authentification multifactorielle ajoute également une nouvelle couche de sécurité.

Frayeur informatique

La nuit tombée, vos enfants ont fini de faire la chasse aux bonbons et ils sont sur le point de se préparer à une soirée cinéma lugubre, effrayante et sinistre avec leurs amis. En général, il s’agit de faire un brainstorming et de choisir parmi une liste de classiques effrayants et de remakes tout aussi terrifiants.

Une fois qu’ils ont choisi un film, comme par exemple « Massacre à la tronçonneuse ». La prochaine étape est généralement de trouver un site où le regarder en streaming en ligne, et de préférence gratuitement. Cependant, l’usage des sites de piratage de streaming s’apparente à une boîte de Pandore. Tout d’abord, la plupart des sites de streaming gratuits sont à la limite de la légalité, ce qui peut les mettre dans l’embarras. Deuxièmement, ces sites inondent généralement les utilisateurs de fenêtres publicitaires ou de logiciels publicitaires qui, dans la plupart des cas, visent à générer des revenus, mais qui peuvent parfois être infestés de logiciels malveillants. Certains d’entre eux utilisent même des tactiques d’intimidation pour convaincre les gens que leurs appareils ont été compromis. Les enfants qui se laissent facilement duper par ces publicités peuvent alors cliquer dessus et télécharger le logiciel malveillant sur leurs appareils, les compromettant ainsi pour de bon.

La plupart des logiciels publicitaires peuvent être interceptés par les extensions de blocage des publicités que vous pouvez ajouter à votre navigateur. Mais la meilleure des solutions est d’apprendre à vos enfants à éviter de visiter des sites Web douteux qui utilisent des tactiques similaires. Vous pouvez louer la plupart des films en ligne ou utiliser les services de streaming officiels.

S’égarer

Les enfants sont curieux, ils aiment explorer et découvrir des choses. Cependant, un voyage d’exploration sur l’internet n’est pas toujours un lieu totalement sûr, loin s’en faut. Sans une certaine forme de surveillance, ils peuvent voir des choses inappropriées pour leur âge ou s’attirer des ennuis.

Par exemple, en recherchant du contenu sur le thème d’Halloween, allant de légendes urbaines effrayantes à des jeux et images effrayants, ils peuvent tomber sur du contenu gore ou du contenu non sécurisé pour le travail (NSFW) qui s’adresse plutôt à un public adulte. Cela peut arriver malgré leurs meilleures intentions, car tous les sites Web ne sont pas stricts dans la modération de leur contenu ou n’ont pas de restrictions d’âge en place. C’est là que le contrôle parental peut s’avérer utile.

Le contrôle parental assure aux enfants une grande liberté pour naviguer sur Internet et utiliser leurs appareils comme ils le souhaitent, tout en permettant aux parents de mettre en place des limites saines et de surveiller leurs activités en ligne. Il s’agit notamment de mettre en place des filtres pour les contenus potentiellement malveillants et inadaptés à l’âge des enfants et de limiter les moteurs de recherche à des résultats sûrs et sécurisés. Il est également prudent d’avoir une discussion avec vos enfants sur le contrôle parental afin qu’ils ne soient pas pris au dépourvu.

En terminant

En résumé, la meilleure façon de protéger vos enfants pendant la période d’Halloween est de les éduquer de manière pratique sur les différents risques et menaces qu’ils peuvent rencontrer sur Internet. Et tant que vous y êtes, ne baissez pas votre garde non plus ; même si les adultes sont plus aguerris pour repérer et éviter les escroqueries, les cybercriminels vous cibleront aussi. Ne fermez pas les yeux et restez vigilants.

Pour en savoir plus sur les autres dangers auxquels sont confrontés les enfants en ligne et sur la manière dont la technologie peut les aider, rendez-vous sur le site Safer Kids Online. 

Infolettre

Discussion