Facebook subit la panne la plus importante de son histoire | WeLiveSecurity

Facebook subit la panne la plus importante de son histoire

Facebook et ses applications sont tombés en panne mercredi, empêchant leurs utilisateurs de les utiliser pendant une longue période de temps.

Facebook et ses applications sont tombés en panne mercredi, empêchant leurs utilisateurs de les utiliser pendant une longue période de temps.

Facebook ainsi que certaines de ses applications les plus en vue de sont tombés en panne mercredi, laissant les utilisateurs du monde entier dans l’impossibilité d’utiliser leurs services préférés pendant une longue période de temps.

Il s’agit de la plus longue panne de l’histoire de Facebook. Au moment d’écrire ces lignes, la cause de l’interruption n’a pas encore été rendue publique.

Les fans de Facebook n’ont toutefois pas été les seuls touchés, car les utilisateurs des applications Instagram et WhatsApp (toutes deux appartenant à Facebook) ont également signalé des problèmes d’accès aux services qui y sont liés.

Facebook a dû s’en remettre à utiliser Twitter, son plus grand rival sur les médias sociaux, pour informer ses utilisateurs de la situation : « Nous savons que certaines personnes ont actuellement de la difficulté à accéder à la famille d’applications Facebook. Nous nous efforçons de résoudre le problème le plus rapidement possible. »

Figure 1 – Déclaration de la panne par Facebook (source Twitter)

Les pannes qui ont débuté mercredi après-midi (heure des Amériques) ont touché des usagers de partout à travers le globe, y compris en Europe, dans les Amériques et dans certaines régions d’Asie.

Des rumeurs se sont rapidement répandues selon lesquelles les géants des médias sociaux auraient été victimes d’une cyberattaque, à savoir une attaque par déni de service distribué (DDoS) qui aurait vu des mécréants bombarder le réseau de l’entreprise dans le but de le faire tomber. Ces rumeurs ont été rapidement démenties par Facebook avec une déclaration sur une page de statut de développeur qui se lisait : « Nous connaissons actuellement des problèmes qui peuvent allonger la durée de certaines requêtes API ou les faire échouer de manière inattendue. Nous enquêtons sur la question et travaillons à trouver une solution. »

Figure 2 – Message sur Facebook pour les développeurs (source : Facebook)

Tom Parnell, porte-parole de Facebook, souligne dans un courriel envoyé à Wired : « Je peux confirmer que cela n’a rien à voir avec les efforts de piratage externe. »

Bien que l’entreprise ait rapidement rejeté l’idée que la panne était le résultat d’une éventuelle attaque DDoS, il convient de noter qu’il y a eu plusieurs incidents à grande échelle au cours de l’année écoulée qui ont causé des perturbations à grande échelle des sites Web. Nous avons couvert de telles attaques, par exemple celle contre le service d’échange de cryptomonnaies Bitfinex, l’attaque massive contre GitHub et la plus grande attaque DDoS enregistrée qui a atteint 1,7 térabit par seconde (Tbps), battant le record précédent de 1,35 Tbps.

Discussion