Europe: démantèlement d’un réseau de fraude d’investissement en ligne

Une opération démentèle un groupe criminel qui utilisait des plateformes de négociation en ligne pour frauder les victimes d'un montant de 36 millions $ US.

Une opération démentèle un groupe criminel qui utilisait des plateformes de négociation en ligne pour frauder les victimes d’un montant de 36 millions $ US.

Europol et plusieurs services répressifs nationaux ont fait équipe pour démanteler un réseau de fraude à l’investissement et de blanchiment d’argent qui a causé des pertes d’environ 30 millions d’euros (36 millions de dollars américains) à des centaines de victimes, selon un communiqué de presse de l’agence répressive de l’Union européenne.

L’enquête a conduit à l’arrestation de 11 suspects et à la perquisition de dizaines de sites en Europe et en Israël. Les agents des services répressifs ont saisi une série de biens mal acquis, notamment des bijoux, des biens immobiliers, des véhicules haut de gamme et quelque 2 millions d’euros (2,4 millions de dollars) en espèces. L’opération a été menée par les autorités répressives allemandes et soutenue par leurs homologues de Bulgarie, d’Israël, de Lettonie, de Macédoine du Nord, de Pologne, d’Espagne et de Suède.

Comment fonctionnait ce réseau de fraudeurs

Pour duper les victimes et leur subtiliser leur argent, le groupe a mis en place une opération composée d’au moins quatre plateformes de négociation en ligne qui promettaient aux investisseurs potentiels des bénéfices importants sur les investissements dans les cryptocurrences et les options à haut risque. Les victimes étaient incitées à participer à ces investissements par des annonces publiées sur diverses plateformes de médias sociaux et moteurs de recherche.

« Les membres du groupe criminel se faisaient passer pour des courtiers expérimentés lorsqu’ils contactaient les victimes via le centre d’appels qu’ils avaient mis en place. Les suspects utilisaient des logiciels manipulés pour montrer les gains réalisés grâce aux investissements et pour inciter les victimes à investir encore plus », précise Europol en décrivant le système. Les centres d’appels exploités par le réseau criminel travaillaient à partir de la Bulgarie et de la Macédoine du Nord.

Le groupe s’est attaqué à des personnes de toute l’Europe, mais les victimes allemandes ont déclaré avoir perdu au moins 7 millions d’euros. L’Espagne, quant à elle, a enregistré 300 plaintes concernant ce système. Pour blanchir leurs profits illicites, les criminels utilisaient des comptes bancaires gérés par diverses sociétés écrans situées dans des pays européens.

La fraude à l’investissement reste l’une des escroqueries les plus courantes que divers groupes criminels utilisent pour convaincre des victimes peu méfiantes de se séparer de leur argent. Selon le rapport 2020 sur la criminalité sur Internet du FBI, les pertes liées à la fraude à l’investissement ont atteint 336 millions de dollars, ce qui en fait le troisième crime le plus coûteux de la liste. Seules les arnaques au Président (BEC) et les escroqueries amoureuses ont entraîné des pertes plus importantes au cours de la dernière année.

Les plateformes de négociation en ligne, qui sont devenues de plus en plus populaires ces dernières années, présentent également un certain risque, et pas seulement celui de choisir les mauvaises actions ou matières premières. Les traders en ligne doivent se méfier de menaces telles que les attaques d’hameçonnage et les applications imposteurs qui exploitent leurs identifiants de connexion. Les vulnérabilités de la plate-forme de leur choix, qui pourraient passer inaperçues, peuvent également mettre leur argent en danger.

Infolettre

Discussion