WhatsApp limitera les fonctionnalités des utilisateurs n’acceptant pas le partage de données

Votre compte ne sera pas supprimé, mais voici ce que vous devez savoir si même les rappels répétés d'accepter la nouvelle politique ne font pas votre bonheur.

Votre compte ne sera pas supprimé, mais voici ce que vous devez savoir si même les rappels répétés d’accepter la nouvelle politique ne font pas votre bonheur.

Les utilisateurs de WhatsApp ont plusieurs semaines pour accepter la mise à jour de la politique de confidentialité et des conditions de service de l’application, qui exigent le partage des données avec Facebook, sous peine de voir certaines des principales fonctionnalités de l’application restreintes. Cette décision fait suite à une mise à jour de la section FAQ de WhatsApp, l’entreprise appartenant à Facebook redoublant d’efforts pour amener davantage d’utilisateurs à accepter les nouvelles règles.

L’application avait initialement indiqué que les utilisateurs qui refusaient d’accepter la politique mise à jour verraient leur compte suspendu ou supprimé. L’application des nouvelles pratiques de partage des données a par la suite été repoussée à la mi-mai.

«Le 15 mai, WhatsApp continuera de fonctionner normalement et personne ne verra son compte supprimé suite à cette mise à jour. Ces dernières semaines, nous avons affiché une notification sur WhatsApp afin de vous donner plus d’informations sur la mise à jour. Nous avons accordé à chacun du temps pour passer en revue ces informations. Toutefois, nous invitons les personnes qui n’en ont pas encore eu l’occasion à prendre connaissance de cette mise à jour et à l’accepter. Après une période de plusieurs semaines, le rappel destiné à ces personnes finira par devenir récurrent. », précise la dernière mise à jour de WhatsApp sur le problème.

WhatsApp announcement

source : WhatsApp.com

Une fois que le rappel persistant apparaît, les fonctionnalités de l’application seront de plus en plus limitées au fil du temps – à moins que l’utilisateur n’accepte la politique mise à jour. La société a ajouté que cela n’affectera pas tous les utilisateurs en même temps.

Dans un premier temps, les utilisateurs pourront toujours répondre aux appels téléphoniques et aux appels vidéo, mais ils ne pourront plus accéder à leurs listes de discussion. S’ils ont activé les notifications, ils pourront néanmoins toujours répondre aux messages et renvoyer les appels manqués. Après quelques semaines, WhatsApp n’enverra plus aucun message ou appel sur l’appareil de l’utilisateur.

Les utilisateurs qui refusent d’accepter les conditions ne verront pas leur compte supprimé par la société. Ils peuvent télécharger un rapport de leur compte et exporter l’historique de leurs conversations avant de passer à une autre plateforme et de supprimer leur compte WhatsApp.

Depuis la confusion initiale entourant l’annonce de la nouvelle politique de confidentialité, WhatsApp a fait des pieds et des mains pour apaiser les inquiétudes des utilisateurs quant aux types de données qu’elle partagerait avec d’autres entreprises appartenant à Facebook. Cependant, même après avoir assuré que la mise à jour était destinée aux entreprises et que les communications des utilisateurs resteraient privées et sécurisées, des rapports ont fait état d’utilisateurs quittant WhatsApp à la pelle en faveur de plateformes concurrentes.

En effet, la politique n’a aucune incidence sur la confidentialité des conversations des utilisateurs – celles-ci restent cryptées de bout en bout et ni WhatsApp ni Facebook ne pourront voir le contenu des messages ou écouter les appels des utilisateurs, ni conserver des journaux des personnes avec lesquelles les utilisateurs interagissent, entre autres choses.

En outre, les utilisateurs européens de WhatsApp sont épargnés par ces nouvelles règles.

Infolettre

Discussion