CES 2021 : Espionnage des voitures – votre compagnie d’assurance vous surveille | WeLiveSecurity

CES 2021 : Espionnage des voitures – votre compagnie d’assurance vous surveille

Votre voiture pose des problèmes de confidentialité: lorsqu'il s'agit de vos données, vous n'avez peut-être plus les mains sur le volant.

Votre voiture pose des problèmes de confidentialité: lorsqu’il s’agit de vos données, vous n’avez peut-être plus les mains sur le volant.

La conférence CES 2021 annonce la progression naturelle des applications d’espionnage automobile intégrées directement dans la voiture et liées directement aux compagnies d’assurance. Initialement prévus pour aider les conducteurs en cas d’urgence, ces systèmes sont intégrés à la plateforme de télémétrie de la voiture elle-même et savent tout sur votre façon de conduire. Comment vos primes sont-elles calculées? Avec votre boîte noire. Que se passe-t-il avec vos informations? Boîte noire aussi. Que se passe-t-il lorsque les choses tournent mal?

Ce fléau rampant qui suinte sur les derniers vestiges de notre vie privée dans l’intérêt d’un avantage à peine perçu était quelque chose dont la technologie était censée nous libérer—nous offrir de nouveaux degrés de liberté. Mais il y a ce sentiment que les murs de la surveillance se referment sur notre capacité à faire ce que nous voulons, comme nous le voulons, avec les choses qui nous appartiennent.

Seulement, nous possédons de moins en moins. Nous louons les choses que nous « achetons » à des entreprises, et nous n’empruntons que ce qui est spécifié dans les licences à prendre ou à laisser, ce qui favorise fortement le vendeur. Non? Essayez de ne pas vous connecter au cloud pour les fonctionnalités de base du dernier produit électronique que vous avez acheté. Ce sera très difficile de le faire avec les voitures du futur.

LECTURE CONNEXE : Voitures connectées: comment améliorer leur connexion à la cybersécurité

Si les spécialistes de la protection de la vie privée aboient avec véhémence, il se peut qu’une minuscule case à cocher vous permette de refuser, mais elle sera enterrée en petits caractères et rédigée en termes obtus, comme « refuser les expériences personnalisées » ou une expression de ce genre. Il ne s’agit pas d’une protection de la vie privée par défaut, mais d’une protection de la vie privée au prix de grands efforts.

Mais c’est le nuage qui sait le mieux, ou du moins c’est ce qu’on nous dit. Même si le nuage est susceptible de changer, nous devons lui faire confiance, quoi qu’il devienne.

Conserver la propriété par procuration de vos appareils via l’octroi de licences via le cloud ne semble pas être une propriété, en fait, c’est comme une location. Maintenant, avec les espions de l’assurance, on a l’impression de toujours conduire avec son moniteur de conduite qui prend des notes. C’est ce qui reste de la liberté derrière le volant.

En parlant de la route, les nouvelles voitures savent combien de kilomètres vous parcourez, ce qui se traduit par un permis de conduire au kilomètre et par la taxation de votre voiture. C’est quelqu’un d’autre qui détermine combien vous payez, mais une fois de plus, votre vie privée est le carburant qui alimente la machine.

Vous allez au tribunal? Ils peuvent savoir exactement où vous étiez et quand : il suffit de demander à votre voiture. Pas besoin d’alibi – ils savent déjà avec une précision incroyable où vous étiez cette nuit-là. Vous roulez trop vite? Ce sera pire. Vous vous êtes arrêté devant un bar? Encore pire. Les deux? Ouf, bonne chance!

Imaginez l’impact des capteurs de poids dans les sièges. Avec ces derniers, il est facile de deviner qui étaient les passagers – ou pas.

La bonne nouvelle, c’est qu’il sera extrêmement difficile de voler des voitures. À moins qu’il ne figure sur la liste des conducteurs autorisés, le futur conducteur ne pourra pas forcer la voiture à faire autre chose que d’être remorquée par une dépanneuse à plateau. Même dans ce cas, vous sauriez où elle se trouve. Et c’est peut-être bien une bonne chose. Mais à quel prix?

Is there a world where consumers can understand what they truly own, and maybe even modify or fix it if they see fit, or opt out of third-party interaction altogether?

Est-il possible toujours pour les consommateurs de comprendre ce qu’ils possèdent vraiment, voire de modifier ou de réparer leur véhicule s’ils le souhaitent, ou refuser totalement l’interaction de tiers?

Le « droit de réparer » ce que vous possédez est une cause longtemps et chèrement défendue par les agriculteurs, qui voulaient pouvoir travailler sur leur matériel agricole au milieu de nulle part. Si votre tracteur se trouve à cinq heures du concessionnaire, cassé dans un champ boueux, il serait bon de le réparer vous-même à la place. Les fabricants ont refusé. Les prix de vente initiaux peu élevés étaient compensés par une série de revenus de services aux fabricants, dont les agriculteurs étaient dépendants pour les réparations et l’entretien. Tout changement suscite forcément la colère des concessionnaires et des fabricants.

Que se passera-t-il si vous renoncez à la télémétrie des véhicules? À l’épicerie, je dois payer plus cher si je n’utilise pas de carte de fidélité. En sera-t-il de même avec ma prochaine voiture? Pourra-t-on toujours acquérir une assurance à un prix abordable? Vous pouvez parier que les constructeurs automobiles (et leurs compagnies d’assurance partenaires) auront leur mot à dire à ce sujet.

Infolettre

Discussion