10 astuces pour compliquer la vie des cybercriminels

10 astuces pour compliquer la vie des cybercriminels

Dix conseils pour vous permettront de mieux vous défendre contre les attaques des cybercriminels, en leur rendant la tâche bien plus ardue.

Dix conseils pour vous permettront de mieux vous défendre contre les attaques des cybercriminels, en leur rendant la tâche bien plus ardue.

La technologie a transformé notre mode de vie, nos relations avec les autres et même la façon dont nous nous prenons en charge. Aujourd’hui, novice ou utilisateur avancé, nous prenons tous des mesures pour nous protéger des cybercriminels cherchant à mettre en péril ou à subtiliser nos données.

Dans cet article, nous aborderons les méthodes qui permettent de se défendre contre les attaques des cybercriminels, afin de leur rendre la tâche bien plus ardue.

1. Mettre à jour votre solution de sécurité, vos applications et votre système d’exploitation

Ce conseil est d’une importance vitale, étant donné que les mises à jour logicielles intègrent souvent des solutions à des failles de sécurité décelées. Ainsi, si votre système ou vos applications comportent des failles, elles seront résolues par les mises à jour. Dès lors, les pirates informatiques seront dans l’impossibilité d’exploiter les vulnérabilités connues sur votre appareil.

2. Installer des solutions de sécurité sur vos appareils
Installer des solutions de sécurité sur vos appareils

Les ordinateurs, les smartphones, les tablettes et tous les autres appareils permettant l’installation de logiciels de sécurité doivent être protégés. Il est important de ne pas utiliser de logiciels piratés. En effet, outre leur illégalité, ils sont peu susceptibles de garantir une protection appropriée.

Les outils tels que les pare-feu et les logiciels antivirus vous permettent de vous défendre contre divers types de menaces, notamment les chevaux de Troie et autres types de logiciels malveillants. Ces logiciels tirent également parti de nombreuses technologies de détection qui contribuent à éviter les fuites ou le vol d’informations.

3. Sauvegarder vos données

S’il est important d’effectuer des copies de sauvegarde à intervalles réguliers, vous devez également vous assurer de les mettre en lieu sûr : stocker ces données sur un disque dur externe devrait suffire. Veillez à ce que les données sauvegardées ne soient pas connectées en permanence. En effet, si votre ordinateur est infecté par un rançongiciel, vos fichiers de sauvegarde pourraient également être chiffrés, même s’ils sont stockés dans le cloud.

Si votre ordinateur est infecté et que vous avez stocké votre copie de sauvegarde en lieu sûr, vous serez facilement en mesure de récupérer vos données après avoir désinfecté votre appareil.

Pour en savoir plus, consultez notre guide de sauvegarde.

4. Signaler les e-mails et les sites Web de hameçonnage

L’une des méthodes de fraude les plus fréquemment utilisées ne date pas d’hier : il s’agit de la création de faux sites Web. La réception d’un e-mail provenant d’un expéditeur que vous croyez connaitre, comprenant un lien vers un faux portail est une technique couramment employée par les cybercriminels.

Pour éviter que les pirates informatiques ne parviennent à leurs fins, il est très important de signaler les sites Web de hameçonnage et de préciser le navigateur utilisé. Signalez-les également à l’éditeur du logiciel antivirus que vous utilisez s’il ne reconnaît pas encore le site comme un site Web malveillant.

« L’une des méthodes de fraude les plus fréquemment utilisées ne date pas d’hier : il s’agit de la création de faux sites web. »

Si le site Web de hameçonnage est lié au monde de la finance, nous vous invitons à contacter l’entreprise affectée afin qu’elle prenne les mesures requises pour l’éradiquer. Vous contribuerez ainsi à protéger la communauté en avertissant les utilisateurs des risques qu’ils courent en visitant des sites Web falsifiés. Bien entendu, nous effectuons notre part du travail au laboratoire de recherche LATAM d’ESET en signalant les cas dont nous sommes informés.

5. Modifier vos mots de passe
Modifier vos mots de passe

Il existe de nombreuses méthodes pour pirater votre mot de passe.

  • Veillez à disposer d’un mot de passe fort;
  • modifiez-le régulièrement; et
  • n’utilisez pas le même mot de passe pour différents comptes.

Le respect de ces trois piliers contribuera à sécuriser l’accès à votre identité numérique.

6. Activer l’authentification à deux facteurs

Même si vous suivez l’ensemble de ces recommandations pour protéger vos mots de passe, ils risquent malgré tout d’être piratés. Cependant, l’authentification à deux facteurs, disponible sur la plupart des réseaux sociaux et des services en ligne, augmentera considérablement le niveau de sécurisation des mots de passe.

Si un cybercriminel parvient à voler votre mot de passe, il ne pourra pas faire de graves dégâts, car il devra encore saisir un code généré par cette couche supplémentaire de sécurité.

7. Vérifier la confidentialité des profils de vos réseaux sociaux

« Les plates-formes telles que Facebook vous permettent de ne partager certaines informations qu’avec des groupes bien définis et de limiter le nombre d’utilisateurs qui y ont accès. »

Nous avons bien trop souvent constaté que des utilisateurs partagent un trop grand nombre de données à caractère sensible sur les réseaux sociaux.

Cette problématique est d’autant plus prégnante si leurs publications sont publiques. Les plates-formes telles que Facebook vous permettent de ne partager certaines informations qu’avec des groupes bien définis et de limiter le nombre d’utilisateurs qui y ont accès.

Par ailleurs, il est important de ne pas autoriser l’accès à vos données à des utilisateurs que vous ne connaissez pas et de vérifier les autorisations que vous avez configurées pour vos données personnelles.

8. Vérifier l’état de vos comptes bancaires
Vérifier l’état de vos comptes bancaires

Consultez le solde de votre compte aussi souvent que possible. En effet, vous pourriez ainsi déceler une anomalie ou une transaction inconnue. Si votre carte a été copiée ou si vous avez été touché par un logiciel malveillant visant votre compte bancaire, vérifier régulièrement le solde de votre compte reste la méthode la plus efficace pour détecter toute attaque éventuelle et limiter les dégâts.

9. Vérifier l’absence d’inscription à des services SMS premium

Le nombre de canulars en circulation sur WhatsApp est en constante augmentation. Chacune de ces campagnes peut toucher plus de 10 millions de victimes. Ces canulars parviennent souvent à duper des utilisateurs et à les inciter à s’inscrire à des numéros qui envoient des messages SMS payants à leurs destinataires.

Pour éviter ce type d’arnaques, de nombreux pays permettent aux utilisateurs de vérifier s’ils se sont inscrits à ce type de services sur le site Web de leur opérateur téléphonique.

10. Être attentif aux risques pour vous protéger des cybercriminels

Comprendre le mode de fonctionnement des canulars est la méthode la plus efficace pour éviter d’en être victime. Par la même occasion, le partage d’informations vous permettra de contribuer à la sécurité informatique. En protégeant les appareils d’autres utilisateurs du même réseau, vous assurez la sécurité des données qui vous appartiennent et des informations stockées sur votre ordinateur.

Sans aucun doute, respecter ces conseils vous permettra d’augmenter la sécurité de vos appareils et de créer des obstacles pour les cybercriminels afin d’empêcher la plupart des attaques. En effet, compliquer la tâche des pirates informatiques les incitera très probablement à renoncer à ce type d’opérations.

Avez-vous trouvé ces conseils utiles ? Nous vous invitons à consulter notre prochain article, dans lequel nous vous expliquerons comment gâcher la vie d’un analyste de logiciels malveillants.

Crédit images : ©Jarand/Flickr

Discussion