Tendances en cybersécurité 2021 : Rester en sécurité malgré l’incertitude

Les experts d'ESET reviennent sur certains des thèmes clés qui ont défini le paysage de la cybersécurité en 2020 et les tendances à surveiller en 2021.

Les experts d’ESET reviennent sur certains des thèmes clés qui ont défini le paysage de la cybersécurité en 2020 et les tendances à surveiller en 2021.

2020 a été une année sans précédent de mémoire d’homme. Elle restera dans l’histoire pour beaucoup de choses, mais elles sont toutes pâles en comparaison des bouleversements provoqués par la plus grave crise de santé publique depuis un siècle. La pandémie de COVID-19 a bouleversé nos vies, mettant à nu notre fragilité collective et faisant perdre à beaucoup d’entre nous le sentiment de contrôle qu’ils avaient sur leur vie. Même si nous allons bientôt entrer dans la nouvelle année, le monde reste fermement sous l’emprise du virus, ce qui rend toute projection dans l’avenir plus difficile que jamais.

Mais difficile n’équivaut pas à impossible. Un élément qui ne manquera pas de se répercuter en 2021 est notre dépendance à l’égard de la technologie pour divers aspects de notre vie quotidienne. Le virus a fait de la distanciation sociale un mode de vie, nous gardant attachés à nos maisons tout en jetant nombre de nos projets par la fenêtre. Ce faisant, il nous a rendus non seulement hyper-concernés, mais aussi hyper-connectés, car la technologie est plus que jamais intégrée au tissu de la vie moderne.

Cela inclut le monde du travail, où certaines tendances préexistantes ont été mises à mal par la ruée inévitable vers le travail à distance. Il est inquiétant de constater que cette évolution a contribué à créer une tempête presque parfaite de défis en matière de cybersécurité, les organisations et leur main-d’œuvre nouvellement répartie devant nager (ou couler) dans les confins largement inexplorés du travail à distance. Il est donc naturel qu’une section du rapport sur les tendances de cette année examine l’empreinte potentiellement indélébile que la pandémie a laissée non seulement sur nos habitudes de travail, mais aussi sur la myriade de cyber-risques auxquels sont confrontés les organisations et leurs employés hors site.

Ailleurs dans le rapport, nous soulignons une autre tendance notable : l’escalade de la menace des logiciels de rançon. Il est certain que cette forme de cyber-extorsion est très répandue depuis des années. Cependant, les opérateurs de rançon continuent de chercher des moyens d’augmenter le retour sur l’investissement de leurs opérations malveillantes, notamment en déployant de nouvelles tactiques qui resserrent les vis sur les victimes. En effet, nous nous demandons si les derniers chapitres de l’évolution des rançons pourraient justifier un changement de la définition même des rançons.

Il y a eu, bien sûr, d’autres évolutions notables sur la scène des logiciels malveillants. Les techniques dites de « vie en dehors du territoire », qui s’appuient sur les outils et les processus légitimes d’un système d’exploitation et les utilisent à des fins malveillantes, ne sont pas entièrement nouvelles. Toutefois, elles ont gagné en popularité ces derniers temps et ont été déployées, comme l’ont également démontré les chercheurs d’ESET, dans le cadre de campagnes sophistiquées contre plusieurs cibles de premier plan.

Enfin, nous nous penchons sur une autre tendance à surveiller : les nouveaux chapitres de la révolution de l’Internet des Objets. Les sex toys intelligents, qui ne sont pas à la traîne dans la course à la connexion de tous les objets à l’internet, cherchent également une place au soleil. Là encore, cette tendance n’est pas entièrement nouvelle, mais cela ne la rend pas moins dérangeante. En effet, les applications IdO s’accompagnent de vastes défis en matière de protection de la vie privée et de sécurité, et ceux-ci prennent une toute nouvelle signification lorsque des sex toys vulnérables entrent en scène. Comme l’ont également montré les recherches d’ESET, les caractéristiques de sécurité et de confidentialité des jouets adultes intelligents laissent beaucoup à désirer, ce qui met en évidence la situation généralement périlleuse dans l’IdO.

Ne vous y trompez pas, ce sont loin d’être les seuls enseignements à tirer de l’édition de cette année du rapport sur les tendances. La COVID-19 a jeté une ombre sur la société, mais s’il y a un bon côté à la crise, c’est qu’il y a aussi de précieuses leçons à en tirer. Parmi celles-ci, on nous rappelle que rester diligent et vigilant et s’armer de connaissances sont des premiers pas puissants vers l’inoculation contre des menaces de différents types.

Note : Le rapport Tendances 2021 n’est disponible qu’en anglais pour l’instant. La version française sera disponible dans quelques jours.

Infolettre

Discussion