Congrès mondial de la téléphonie mobile (MWC) : Présentation de la 5G

Congrès mondial de la téléphonie mobile (MWC) : Présentation de la 5G

Le MWC 2018 a rassemblé des vendeurs de tous les coins de notre monde de plus en plus connecté et la 5G s'est avérée être un sujet chaud à l'événement.

Le MWC 2018 a rassemblé des vendeurs de tous les coins de notre monde de plus en plus connecté et la 5G s’est avérée être un sujet chaud à l’événement.

Chaque année, le Congrès mondial de la téléphonie mobile (MWC) se tient à Barcelone, en Espagne. C’est un événement qui réunit presque tous les vendeurs de l’industrie du mobile pour présenter leurs nouveaux gadgets, applications et services dans un monde de plus en plus connecté.

L’un des sujets chauds, qui suscitait les plus vives échanges au cours du MWC 2018 était le 5G – la prochaine génération de connectivité mobile.

Qu’est-ce que la 5G et comment celle-ci nous affectera-t-elle?

Si l’on se penche sur les versions antérieures des réseaux mobiles, soit 1G, 2G et ainsi de suite, on peut se rappeler plusieurs changements majeurs dans la technologie. La nouvelle génération, la 5G, apporte elle aussi plusieurs nouveautés. En effet, elle offre non seulement une plus grande vitesse et une latence plus faible, mais a aussi l’avantage de pouvoir connecter plusieurs appareils en même temps. C’est l’une des raisons pour lesquelles le MWC est passé d’un simple salon de promotion des fabricants et des opérateurs de téléphones intelligents à un rassemblement d’entreprises qui présentent des appareils mondiaux connectés et qui pourraient devenir connectés à un réseau 5G.

Dans les faits, aucune des technologies existantes ne disparaîtra de sitôt. Le réseau existant peut atteindre une vitesse maximale de 1,2Gbps. Donc, si vous demandez aux représentants des ventes d’une boutique téléphonique de vous présenter un nouvel appareil  5G, ils se demanderont probablement de quoi vous parlez.

L’infrastructure existante de la 4G repose sur des pylônes et des mâts cellulaires, généralement situés à une distance raisonnable les uns des autres. La 5G repose quant à elle sur des cellules plus petites et plus rapprochées. Les cellules plus petites permettent d’augmenter la bande passante et de réduire la latence au fur et à mesure que le réseau devient plus réparti. Les vitesses permettraient apparemment de délivrer 20Gbps avec seulement 1ms de latence.

De nombreux halls d’exposition du MWC présentaient des appareils conçus pour la ville intelligente, dont des voitures sans conducteur, des bandages intelligents qui suivent votre guérison jusqu’aux jeux de réalité virtuelle.

Bien que la vitesse plus rapide soit le résultat des technologies améliorées, c’est la faible latence et la faible capacité qui feront que ces technologies rendront  un monde où presque tout pourrait être connecté possible. Le besoin de capacité est accru lorsque les appareils connectés commencent à se parler. Par exemple, la future voiture sans conducteur pourra être capable de communiquer avec d’autres voitures, de surveiller la circulation ou d’installer des capteurs sur les routes et de prendre des mesures en fonction de l’environnement environnant.

Alors que certains téléphones intelligents 5G pourraient commencer à apparaître sur les étagères en 2018, nous devrions nous attendre à ce que les principaux fournisseurs de commencer à les offrir en 2019.

Le déploiement de la 5G se déroule plus rapidement dans certaines régions que d’autres, comme déjà discuté, les transporteurs aux États-Unis voient un avantage concurrentiel et ont déjà annoncé leurs plans. La Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie et la Norvège, notamment, ont aussi déclaré ouvertement leur engagement en faveur de l’adoption rapide du 5G, et je suis sûr que cette liste va s’allonger. En Europe, l’engagement des régulateurs et des financiers pour les nouveaux réseaux est plus lent. Cela pourrait être considéré comme un désavantage concurrentiel, mais on peut aussi  considérer qu’il s’agit là d’une attente raisonnable, pour permettre aux autres de subir les difficultés découlant de l’adoption précoce.

Comme avec n’importe quelle nouvelle technologie, il y a des considérations de sécurité à prendre en compte. Les fournisseurs de services devront lutter contre l’évolution attendue des logiciels malveillants sophistiqués qui accompagneront la nouvelle infrastructure 5G. Ils devront également mettre en œuvre des services et des solutions de protection à plusieurs couches, y compris l’apprentissage machine (machine learning), pour gérer les performances et les capacités accrues du réseau. Les renseignements sur les menaces et les mesures de sécurité proactives sont des éléments essentiels de tout dispositif ou service mis au point pour utiliser la technologie 5G, dont la sécurité est assumée dès la conception.

Il convient de garder en tête l’importance de comprendre la psychologie et l’état d’esprit des cybercriminels. Pour ce faire, des recherches approfondies menées par des experts dans le domaine de la sécurité aideront l’industrie à prédire où ceux-ci entreverront leurs prochaines occasions. Ainsi, bien que la 5G nous permettra d’avancer plus rapidement, l’avantage de la vitesse accrue aura un coût. Ceci signifie que, pour le moment, la composante humaine du maintien d’une technologie plus sûre demeure cruciale.

Discussion