David Harley, Author at WeLiveSecurity

Bio

David Harley

David Harley

Chargé de recherche principal

Formation : Formation académique en langues modernes, sciences sociales et informatique.

Quels sont les faits marquants de votre carrière?
J’ai commencé un peu tardivement (1986) en tant qu’expert informatique d’abord au Royal Free Hospital, puis avec le Projet génome humain (1989), et par la suite à l’Imperial Cancer Research Fund (1991-2001), où j’ai écrit, coécrit et édité plusieurs Foires aux questions (FAQ) en ligne ainsi que mes premiers articles sur la programmation et la sécurité. J’ai fait ma première présentation en conférence en 1997, au Virus Bulletin et au SANS. En 2001, le livre Viruses Revealed (que j’ai coécrit avec Robert Slade et Urs Gattiker) a été publié par Osborne. Celui-ci et par la suite AVIEN Malware Defense Guide, publié par Syngress - auquel Andrew Lee a aussi contribué – sont probablement mes livres les plus connus. Quand j’ai rejoint le National Health Service britannique en 2001, j’ai géré le Threat Assessment Centre et j’étais la personne par excellence à contacter à l’échelle nationale entourant les logiciels malveillants. J’ai quitté afin de devenir auteur indépendant et consultant en 2006. C’est aussi à ce moment que j’ai commencé à travailler avec ESET.

Poste occupé et expérience au sein d’ESET? Chargé de recherché senior pour ESET Amérique du Nord. Essentiellement, je suis un auteur et blogueur, éditeur, conférencier et commentateur sur un large éventail de questions de sécurité. Comme le reste de l’industrie, ils m’endurent parce que je suis le domaine depuis si longtemps.

Quel logiciel malveillant détestez-vous le plus? Un logiciel malveillant, ce n’est que du code. Ce sont les personnes malveillantes que je déteste. Si je n’ai aucune affection pour les arnaqueurs, je peux comprendre qu’il est plus facile de faire preuve d’honnêteté dans un environnement plutôt prospère – si une telle chose est possible – et que le cybercrime peut être motivé par des impératifs économiques. Mais je n’ai que du mépris pour les sociopathes qui font du mal à autrui pour aucune raison à part parce qu’ils peuvent le faire.

Activités préférées?
La guitare (Je fais toujours des spectacles et des enregistrements quand le temps le permet), la musique d’autres personnes. J’adore l’opéra mais je ne me risque pas à en chanter. La photographie, l’art, la poésie, la marche de randonnée – bon, à mon âge je dois m’en tenir à la marche tranquille - de bons repas et du bon vin, de bonnes émissions de télé quand je peux en trouver…

Quelle est votre règle d’or pour le cyberspace? Le scepticisme est un trait pour la survie : Ne supposez pas que tout ce que vous lisez en ligne est la pure vérité, et ça vaut aussi pour cet adage.

Quand avez-vous eu votre premier ordinateur? De quel type d'ordi s'agissait-il? Amstrad PCW (principalement pour le traitement de texte) en 1986. À quoi d'autre peut-on s'attendre d’un auteur pas très riche en 1986? :)

Jeux ou activités informatiques de prédilection? La rédaction extracurriculaire (blogue, poésie, paroles et articles). Photographie numérique et diverses formes d’art.

Articles du même auteur

L’orateur occasionnel – 1ère partie

Prendre la parole peut constituer une expérience éprouvante, même pour les présentateurs les plus aguerris. Mais pour un orateur occasionnel, ce défi peut s'avérer terrorisant. Quelques conseils, pour vous aider à préprarer vos prochaines présentations.